index
index


index
index
index
index
index
index
index
index
index
index
index
index
index
index
index

index
index
index
index
index
index
index
index


index










index
index
index
index
&p=57e FESTIVAL 2016.pag

LE DELEGUE ARTISTIQUE PRESENTE LE FESTIVAL 2017


Jean-Pierre Abizanda.


"On ne pourra jamais empêcher un cinéaste de dire ce qu’il pense.

On essaie de raconter des histoires qui concernent l’'Autre et les difficultés de la société" (*)

 

La 58e Ciné-Rencontres de Prades a le plaisir d’accueillir Rafi Pitts, réalisateur, acteur, scénariste, producteur, représentant de la nouvelle vague du cinéma iranien. Son premier long-métrage La cinquième saison qu’il réalise en 1997, a été présenté en sélection officielle à la Mostra de Venise. Sanam réalisé en 2000 fut salué par lacritique française comme Les 400 coups du cinéma iranien.

Cette première rétrospective mondiale de l’œuvre de Rafi Pitts sera animée par Mamad Haghighat réalisateur, critique de cinéma, membre du comité de parrainage du festival, il est aussi l’auteur du livre Histoire du cinéma iranien 1900 -1999.


En 1987 Jean-Pierre Améris réalise un court-métrage intitulé Intérim. Ce film obtient le Grand Prix du Festival de Clermont-Ferrand et plusieurs prix notamment aux festivals de Brest et de Villeurbanne.

En juillet de la même année, Jean-Pierre Améris présente son court-métrage à la 29e Rencontre cinématographique de Prades.

Trente ans après, Jean-Pierre Améris revient au festival avec plusieurs de ses films. Au fil du temps une œuvre forte s’est construite avec un dénominateur commum, la rencontre avec l’Autre.

Murielle Magellan, écrivaine, scénariste de plusieurs films de Jean-Pierre Améris viendra nous faire partager sa

passion du récit et nous parler de son étroite collaboration avec le réalisateur.

En partenariat avec la Communauté de Communes Conflent-Canigó, le réalisateur Jean-Pierre Améris présentera son film Les Émotifs anonymes au Casino de Vernet-les-Bains le mardi 18 juillet à 19 h. Cette première séance décentralisée s’inscrit dans notre volonté d’ouvrir le festival aux autres communes de la région.

Laurent Lafran, initiateur de cette rencontre, accompagnera nos deux invités pour la présentaton de l’ensemble des films.


Georg Wilhelm Pabst demeure un des réalisateurs les plus importants de l’histoire du cinéma allemand. Loulou, Le Journal d'une fille perdue, La rue sans joie, l’Opéra de quat’sous, La Tragédie de la mine… chacun de ces titres résonne comme autant de chefs-d’œuvre.

Parler de Pabst c’est aussi aller à la rencontre de Louise Brooks, l’une des actrices les plus énigmatiques de toute l’histoire du cinéma et dont Ado Kyrou(**) disait d’elle en1957 "Louise Brooks est la seule femme qui possède le talent de transformer en chef-d'oeuvre n'importe quel film. Elle est l'apparition parfaite, la femme rêvée, l'être sans lequel le cinéma ne serait qu'une pauvre chose".

Pour animer cette rencontre autour de l’œuvre de Georg Wilhelm Pabst, nous aurons le double plaisir de retrouver

le réalisateur Benoit Jacquot que nous avions accueilli en 2015 mais aussi Pierre Eisenreich critique à la revue

Positif.


La comédienne Julia Roy sera aussi notre invitée, elle présentera en compagnie de Pierre Eisenreich, le film de

Benoit Jacquot, A jamais. Pour ce film, Julia Roy est créditée deux fois au générique, comme scénariste et comme interprète du rôle principal.


L’ouverture du festival sera cette année aux couleurs de l’Italie, avec le film de Edoardo De Angelis, Indivisibili.

Nous aurons par ailleurs le plaisir d’accueillir une jeune réalisatrice italienne, Irene Dionisio qui partage son travail entre fiction et documentaire. Jean-Claude Mirabella, érudit du cinéma italien animera les présentations.


Plusieurs des films primés au Festival de Cannes seront présentés en avant-première, 120 Battements par minute

de Robin Campillo Grand prix du jury, Makala d'Emmanuel Gras Grand Prix Nespresso Semaine de la Critique, Djam de Tony Gatlif en sélection officielle, The Beguiled de Sofia Coppola Prix de la mise en scène.

Belle innovation pour cette édition, le groupe Ciné Jeunes, nouvellement créé, nous propose une séance avec un film surprise (jeudi 20 juillet à 16 h30). Le groupe animera aussi les deux séances de courts-métrages en compétition du 8e Prix Bernard Jubard.


Initié depuis plusieurs années, nous aurons aussi le plaisir d’accueillir le jury jeunes qui décernera le prix Coup de

cœur Prades 2017.


Les Ciné-Rencontres mettent aussi à l’honneur le jeune public en proposant une séance spéciale composée de plusieurs films réalisés dans les écoles de Prades et de sa région. Sur l’écran, Georges Méliès, Charles Chaplin, Laurel et Hardy s’inviteront naturellement à la fête.


La ville de Prades demeure indissociablement lié au violoncelliste catalan Pau Casals. Pour retrouver ce grand maître de la musique, nous présenterons en première mondiale lors de la soirée de clôture le film de Manuel Huerga, Pau, La Força d’un silenci.


La disparition d’un ami, d’un camarade de travail, d’un passionné de cinéma, s’accompagne toujours de regrets.

Regret de laisser les choses aller trop vite et oublier ainsi de prendre davantage le temps, le temps de l’échange,

de l’écoute, de l’amitié. Bertrand Gauthier était une belle personne, à son image cette 58e édition des Ciné- Rencontres sera, joyeuse, animée, et passionnée.

Nous lui dédions ce festival.


Bienvenue à Prades et vive le cinéma !


Jean-Pierre Abizanda

Délégué artistique

____


(*) Rafi Pitts.

(**) Ado Kyrou (1923-1985) – Critique de cinéma, réalisateur, scénariste, écrivain.

  


Les Ciné-Rencontres

174 Av. du Général de Gaulle

66500 Prades - France


+33 (0)4 68 05 20 47

infos@cine-rencontres.org

  

Nos galeries photos sur PINTEREST
Simple comme un TWEET !...
Notre chaine YOUTUBE
Notre chaine DAILYMOTION
Le FACEBOOK des Ciné-Rencontres

FAQ   I   Mentions Légales   I   Contacter le webmaster

Association Les Ciné-Rencontres. 2016. Tous droits réservés

  

Les Ciné-Rencontres sur Facebook

L'affiche officielle du Festival...